Commercio Justo

Commercio Justo

Le respect de l’humain se trouve au cœur de l’ADN du projet Palasaña.

C’est pourquoi nous avons tenu, à ce que chaque maillon de notre chaîne de production soit en accord avec nos valeurs.

Autre principe cher à nos yeux, la transparence : il nous apparaît comme essentiel d’être parfaitement transparent sur les conditions de travail de nos employés (le stagiaire est sous payé c’est scandaleux, il y a intérêt à lui payer des tournées).

Nous travaillons en collaboration avec trois entreprises, Texma, Textile Oceano, et Bergman/Rivera, toutes trois sont situées au Pérou.

Cette proximité de nos partenaires nous permet de fonctionner en circuit court et de réduire au maximum les intermédiaires de façon à assurer la meilleure rémunération possible à chaque acteur.

Pour autant Texma et Textile Oceano bénéficient de certifications péruviennes garantissant leurs bonnes pratiques sociales et écologique et sont certifiées « Commercio Justo ».

Le label « commercio justo , qui pourrait être traduit par « Commerce équitable », part du constat que nombres d’agriculteurs ne reçoivent pas une rémunération juste pour leur production et que bien souvent les intermédiaires et commerçants s’accaparent la valeur du travail des petits producteurs maintenant dès lors de nombreuses familles dans la pauvreté.

Le « commercio justo » fait référence à un mouvement social global qui promeut un autre type de commerce basé sur le dialogue, la transparence, le respect et l’égalité.

Ce label est attribué aux entreprises soutenant le développement durable à travers la promotion de meilleures conditions d’échanges commerciaux et la défense des droits des petits producteurs et travailleurs défavorisés.

Le « commercio justo » veut démonter qu’une plus grande justice donnant la priorité à l’humain est possible au sein du commerce international.

Le modèle de « commercio justo » plaide pour une relation plus directe entre consommateur et producteur afin que le producteur obtienne un revenu digne reflétant la valeur réelle de son travail et permettant au consommateur d’obtenir un produit de haute qualité.

Parmi les principes du « commercio justo » : l’implication des employés ou producteurs dans le fonctionnement de la coopérative ou de l’entreprise, le rejet de l’exploitation infantile, l’égalité entre hommes et femmes, le respect de la dignité et des droits de l’homme et bien d’autres critères.


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés